Mon blog

Comment je suis redevenu un enfant

25.1.2020 Castellano English Slovenčina

Je demande pourquoi? Ma maman réponse et je demande encore une fois: pourquoi? Elle réponds: parce que.

Et je demande encore une fois: mais pourquoi c’est comme ça? Et c’est comme cela que j’ai commencé d‘avoir connaissance. Plus tard, quand je suis devenu un élève, demander était plus difficile. Nous apprenions et écrivions des examens. Cependant, cela ne signifie pas que je ne voulais pas mieux comprendre les choses.

Ça a changé plus tard. Je n'ai plus demandé. J'ai cherché et trouvé des réponses claires, de vraies réponses. J'étais convaincu que tout était connaissable.

C’était aussi influencé par le lycée: une seule définition était correcte, toujours utiliser un terme, sinon, ça ne compte pas. Cela a culminé l'année dernière au lycée et en première année de l'université. Je m'en rends compte surtout quand je pense aux opinions que j’avais eu sur l'histoire et la politique - j’étais capable de me disputer sur se sujet là même avec mes proches, même si d’habitude j'essaie d'éviter les conflits.

Quelque chose a changé queand j’étais en deuxième année de l’université. Cependant, ce n’était pas un retournement rapide, c'était un changement graduel. Passer de «je suis convaincu que» à «je pense de» à «je pense à». C'était un retour à un monde où je n'avais jamais été, à un monde sans vérités données. C'était un retour à la question, pourquoi il faut que ça soit comme ça? Ou plutôt, à la question: peut-on vraiment trouver une réponse à cette question? Et si ce n'est pas le cas : est-ce que cela a du sens de s’en occuper? Parfois, cela a du sens pour moi. D'un autre côté, il y a des choses auxquelles j'ai prêté beaucoup d'attention au passé, mais aujourd'hui je n'y vois aucun sens.

Et en ce qui concerne la question: Quelles choses sont vraiment connaissable? Aujourd’hui, je dis que je ne sais pas.